Présentation de la matinée -débat

Date : Vendredi 7 décembre 2018 de 9H30 à 13H00.
Lieu :
Couvent des Dominicains- 222, rue de Faubourg St Honoré à Paris.

La plateforme ACX, un moyen de révéler le pouvoir d’agir ?

Cet outil développé par l’association Cordia (www.cordia.asso.fr), structure le travail de l’équipe qui repère, hiérarchise les besoins et les forces des personnes accompagnées. A partir de ces données, le résident est invité à co-construire des réponses et soumettre également ses besoins et les moyens qu’il envisage de mettre en œuvre pour leurs réalisations. Les personnes accompagnées voient sur la plateforme l’évolution des besoins exprimés en fonction de leur traitement et du temps qui passe, permettant ainsi l’élaboration de la feuille de route personnalisée et de répondre plus facilement à la question : « par quoi commencer?  » ACX est un outil d’aide à la décision pour les résidents et les professionnels.

Cette démarche s’inscrit également dans la lutte contre la fracture numérique.

En effet, les publics les plus fragiles sont particulièrement touchés par la fracture numérique qui s’est installée au fil du temps. Le non-accès aux moyens de communications numériques fixes et mobiles est un facteur aggravant d’exclusion et un frein réel à l’insertion. L’accompagnement via la plateforme ACX encourage la formation des résidents sur ces compétences.

Pour 42% des résidents, le principe contribue à générer espoir et stimule la motivation. La personne en position d’experte renforce son estime de soi, autour de son besoin, elle dialogue d’égal à égal avec le professionnel, elle apprend à mieux se connaitre. Elle est actrice dans la construction de sa réponse à  sa situation.

ACX peut être aussi  une antichambre de l’IA via un programme de type «deep-learning » ?

Aujourd’hui nous stockons : des profils de personnes accompagnées, des besoins classés par ordre d’importance pouvant varier en fonction du temps, des réponses apportées aux besoins, des temporalités de réalisation, une graduation des forces potentielles par résident. Avec quelques algorithmes, demain nous pourrions utiliser ces données et créer un outil auto apprenant de repérage de solutions à mettre en œuvre.   Ainsi créée cette machine serait-elle une opportunité pour s’inscrire dans de nouvelles perspectives d’accompagnement ? Compte tenu de sa rapidité d’apprentissage, pourrions-nous rester associés ? Et si elle travaillait mieux que l’Homme dans certains domaines « réservés » ? Nous pourrions gagner ainsi du temps, l’utiliserons nous pour développer la pratique de la méditation et de l’empathie ? En effet, les chercheurs considèrent que cette approche modifie réellement les structures cérébrales importantes pour notre fonctionnement personnel et notre relation aux autres. Face à ce potentiel chamboulement, comment élaborer une « éthique algorithmique » dans notre secteur médico-social ?

1er intervenant

Bruno DUFAY, De formation scientifique (doctorat en Intelligence Artificielle), Bruno DUFAY déroule sa carrière dans le secteur des services informatiques. Il développe un sens du management et du business en créant une PME puis en évoluant dans des grands groupes en France et à l’international. Début 2013, il a  décidé de s’orienter vers le conseil en évolution de carrière, l’outplacement et la formation. Auteur du livre « L’individualiste hyper-connecté »

 Programme provisoire de la matinée

  • 9h00-9h30 – Accueil
  • 09h30-10h00 – Présentation de la matinée et bilan de l’utilisation de la plateforme ACX depuis 2 ans au sein de l’association Cordia – Jean-Luc COUSINEAU, Directeur de l’association Cordia.
  • 10h0-10h30 – Témoignages des résidents et des équipes Cordia : Sonia GIRARD- éducatrice spécialisée, Rodolphe ONESTAS-psychologue, Nathalie HILLON-infirmière. Echange avec les participants.
  • 10h30-10h45 – Pause
  • 10h45-11h15 – 1ère  Synthèse des travaux menés par l’équipe de chercheurs de l’Institut Régional du Travail Social Nouvelle Aquitaine : Patrice BRACONNIER et  David PUAUD.
  • 11h15-12h15 – Table ronde colloque: L’Intelligence Artificielle dans l’accompagnement une aberration ?Une utopie ? Une solution ?
  • 12h15-12h30 – Conclusion par Marion LESAGE, Présidente de l’association Cordia.