Accueillir

Les malades atteints de maladies invalidantes sont accueilli au sein d’hébergements adaptés à leur situation personnelle et à leur handicap. Ces appartements de Coordination Thérapeutique et maisons d’Accueil Spécialisées, redonne le goût de vivre en intégrant une « communauté de vie » dans un cadre serein, les résidents prennent le temps de se reconstruire aux côtés d’une équipe professionnelle à leur écoute.

Soigner

Soulager les douleurs physiques et morales, aider à la compréhension et à l’acceptation de sa maladie, c’est autant d’actions au quotidien qui améliorent l’avancement de leur traitement et les dirigent sur le chemin. Prouver qu’une maladie invalidante n’empêche pas de s’engager sur le chemin du mieux vivre.

Accompagner

Une équipe pluridisciplinaire encadre et accompagne les résidents dans l’avancement de leur projet personnalisé. Ensemble, ils préparent leur sortie et la stabilisation de leur état de santé. Les résidents sont guidés vers l’autonomie et la résinsertion sociale.

Présente dans 4 villes : Paris, Poiters, Tours, La rochelle.

101 places agrées  en  MAS,  LHSS, et ACT.

72 salariés.

Budget 2017 :
4 900 000 €

Des valeurs |

  • LE RESPECT

Le respect du résident, de sa dignité, de ses droits, de ses projets, et de ses choix.
Chez Cordia, nous accueillons des personnes en difficultés, quelque soit leur appartenance communautaire, leur croyance, et leur situation personnelle.
Nous accordons beaucoup d’importance à l’amélioration de l’estime de soi. Nous veillons également à maintenir les liens familiaux existants, dans le respect des choix du résident.

  • L’ECHANGE

Etre à l’écoute des besoins, être attentif aux demandes spécifiques des résidents, c’est apporter soutien et bienveillance au quotidien.
Sans communication, il n’y a pas de compréhension. L’échange est indispensable pour avancer ensemble vers l’acceptation de la pathologie. Suivi depuis son arrivée jusqu’à sa sortie, le résident est co-auteur de son parcours personnel. La coordination médicale et psycho-sociale est également essentielle pour garantir un accompagnement efficace et cohérent.

  • LA SERINITE

La quiétude du lieu de repos, et la bienveillance du personnel garantissent au résident un bien-être physique et moral.
Hébergé et pris en charge, la personne accueillie prend le temps d’accepter sa maladie. Accompagné à son rythme, elle apprend à se reconstruire physiquement et moralement. Le personnel veille au maintien d’un climat serein propice à l’amélioration de son bien-être.

Cordia a établi une Charte de Bientraitance dont l’objectif est de promouvoir le mieux-être des résidents, tout en donnant aux professionnels un cadre de travail serein et motivant.

Une histoire |

A une époque où le sida était une maladie mal connue, où être atteint par ce virus était mal vécu par les malades, régulièrement victimes de discriminations, Pierre Bolet, dominicain, a initié le projet de création de lieux de vie adaptés pour « soigner les corps et panser les blessures du cœur ».

Avec l’aide de la Caisse de retraite du spectacle, Pierre Bolet, alors Aumônier National des Artistes et du Spectacle, fonde en 1991 l’association Cordia. A ses débuts, l’association a donc pour vocation d’accueillir ces hommes et ces femmes souffrants du virus du sida. Depuis la loi du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale et médico-sociale, Cordia permet aux personnes atteintes de pathologies chroniques invalidantes et/ou neurodégénératives d’accéder à ses services.

En 1997, 12 places en Appartement de Coordination Thérapeuthique (ACT) sont ouvertes rue Compans, Paris 19e, grâce à l’aide financière du groupe AUDIENS. En 2000, Cordia accueille 6 personnes supplémentaires, grâce à la reprise d’un nouvel ACT, la « VILLA AMEDEE », auprès de l’association « Vaincre le Sida ».

L’année 2007 se caractérise par l’implantation de Cordia en province. D’abord Tours, où les premières familles monoparentales (maman seule avec un enfant) sont accueillies dès 2008, puis Poitiers avec l’ouverture de 7 places d’ACT créées par le réseau Ville-Hôpital et enfin La Rochelle. Dans le même temps à Paris, Cordia loue des appartements privés pour accueillir des malades sans enfant, et les accompagner sur le chemin de la réinsertion.

En juin 2010, les 12 places d’ACT Paris ont été transformées en Maison d’Accueil Spécialisée (MAS). La résidence Compans, adaptée pour recevoir un public atteint de maladies neurodégénératives plus importantes, avec un handicap ne permettant pas une autonomie suffisante, peut accueillir jusqu’à 14 personnes dont 3 en soins du jour.

En 2011, l’association Cordia obtient l’accord pour l’ouverture de 20 places d’ACT pour familles monoparentales à Paris

« J’ai l’impression d’être dans un palais. J’ai tout ce qu’il me faut. Je ne suis plus à la rue. L’équipe CORDIA est vraiment gentille. J’ai pu faire une formation, je peux lire mon courrier, je suis plus autonome. C’est important pour moi. Merci CORDIA. Bravo CORDIA ».
Djucu C.

résidente ACT Paris

« Le travail de l’équipe pluridisciplinaire, sa présence, sa patience m’ont permis de retrouver le goût d’exister. Certes, ils n’ont pas forcément cherché toujours à me plaire, mais leur façon de procéder m’a aidé à traverser les découragements, les déceptions, les résistances pour repartir ».
Fabienne D.

résidente ACT Poitiers

Que du Bonheur,

Je pense bien sûr tout d’abord au Père Bolet qui a été à l’origine de l’Association Cordia.

Un grand merci à ceux qui me l’ont fait connaître au moment où je n’avais plus foi en rien et surtout pas en moi…

Lorsque j’ai fais ma démarche auprès de l’Association, j’étais loin de penser qu’aujourd’hui je serais un autre homme.

Le jour de mes 59 ans, par un simple coup de téléphone, j’ai reçu en cadeau l’adresse où j’allais, jour après jour, semaine après semaine, mois après mois, réapprendre à vivre grâce à toute l’équipe. Et quelle belle équipe! Tous se reconnaîtront. Je n’ai pas besoin de les citer.

Je quitte l’appartement de l’association Cordia pour mon nouvel appartement, ayant retrouvé la joie de vivre, heureux d’être en harmonie avec moi-même, heureux de ne plus survivre, mais de vivre.

Je laisse aujourd’hui mais je n’abandonne pas ceux qui ont été ma famille pendant presque trois ans, mais sachez que vous garderez une grande place dans mon Cœur.

Merci vous tous, merci encore et encore. »

Marc, 62 ans

Résident des ACT Paris

ACX | la plateforme d’accompagnement personnalisé

Dans un contexte de concurrence, d’une nécessaire obligation de performance, d’un public accueilli de plus en plus complexe (pathologies multiples – problématiques sociales lourdes avec des troubles psychiatriques de plus en plus avérés), l’association Cordia choisi de relever le défi en créant un outil d’aide à la décision. Cette approche vise à renforcer, en même temps, un travail pluridisciplinaire et le pouvoir d’agir des personnes concernées.

ACX révèle le pouvoir d’agir!

Depuis 17 mois l’équipe pluridisciplinaire (soignants, travailleur sociaux, psychologues) de l’association médico-sociale Cordia utilise avec succès cet outil dont le principe consiste à repérer puis à hiérarchiser les besoins en intégrant une variation du poids de celui-ci en fonction du temps qui passe. Le nombre de besoins étant important, l’idée est de répondre à la question : « par quoi commençons-nous ? ». A partir de ce repérage, la personne participe aussi aux choix en donnant son avis sur l’importance de chaque besoin et sur les moyens proposés pour les résoudre. Nous préfigurons ainsi la construction du projet personnalisé qui se traduira par une feuille de route.

Cette forme d’accompagnement positionne la personne en tant qu’experte d’elle-même. En effet lorsqu’elle propose un poids à son besoin, co-élabore à la recherche de moyens, compare son avis à celui du professionnel, elle commence à s’affranchir de la galère. « Dans l’idée de s’affranchir, il y a l’idée de « franchir un obstacle ».
La plupart des personnes que nous accompagnons, traversent des périodes difficiles. En situations d’errances, ces personnes se confrontent de façon quotidienne à la gestion de situations imprévisibles et exige de leur part le développement d’une compétence qu’ils nomment la débrouille : où dormir ? Quoi manger ? Comment se procurer de l’argent, prendre soin de soi, gérer le traitement ? En situation de stress, ils y parviennent très souvent et notre travail, une fois le toit offert, consiste à être des « révélateurs » de capacités bien souvent enfouies par une histoire de vie chaotique.

La plateforme accessible sur Internet est applicable à d’autres types d’accompagnement (médico-sociaux, environnement hospitalier pour les maladies rares chez les enfants et les adolescents) Testée aussi, dans le cadre d’appels à projets (DHIAL et 10 000 logements), nous avons pu développer notre hypothèse de travail auprès de bailleurs sociaux. Les résultats sont très encourageants : plus de la moitié des ménages (sur 40 suivis) reprend le paiement du loyer.

S’engager |

  • FAITES PARTIE DE L’EQUIPE !

Découvrez notre charmante équipe, avec des offres d’emplois et des missions bénévoles à la clé !

Faire un don <3

Formulaire du don

10

Informations personnelles

Détails de facturation

Total du don : €10.00

Nos partenaires |

Ressources documentaires.