L’association |

Cordia est une association loi 1901. Le Conseil d’Administration est composé de 15 membres bénévoles et présidé par Madame Marion LESAGE. Organe de gestion de l’association, le Conseil d’Administration oriente les choix politiques et stratégiques, valide chaque année les budgets, et approuve avec le Commissaire aux Comptes le rapport d’activité, le compte de résultat et le bilan. Il contrôle la bonne application des textes législatifs, des orientations et du fonctionnement des divers établissements d’accueil, dirigés par le Directeur, M. Jean-Luc COUSINEAU.

L’historique |

L’Association Cordia a été créée en 1991 par Pierre BOLET, dominicain, alors qu’il était Aumônier National des Artistes et du Spectacle, pour accueillir des artistes atteints du Sida à une époque où cette maladie était mal connue et où ceux et celles qui en étaient atteints étaient souvent victimes d’une sorte de « vindicte » publique et d’une douloureuse discrimination. Une ancienne clinique, rue Compans dans le XIXème arrondissement de Paris, financée par le CAPRICAS, est rénovée et meublée, permettant d’ouvrir en 1997, douze places en Appartement de Coordination Thérapeutique (ACT). C’est à partir de 2007 que Cordia s’implante en Province : d’abord à Tours puis à Poitiers et à La Rochelle et enfin à Niort en 2018. En 2010 a été créée dans la Résidence Compans une Maison d’Accueil Spécialisé (MAS) pour 14 malades atteints du SIDA et autres pathologies neurodégénératives.
En application du décret du 3 octobre 2002, les 86 places d’Appartements de Coordination Thérapeutique (Tours, Poitiers, La Rochelle, Paris) ont intégré le cadre règlementaire des établissements médico-sociaux. L’autorisation de fonctionnement a été accordée à l’association Cordia par l’arrêté préfectoral N°2003-1320 du 10 juillet 2003. La Caisse Primaire d’Assurance Maladie en est le principal financeur. Des actions supplémentaires (séjours, sorties culturelles…) sont possibles grâce aux dons de particuliers. Les personnes accueillies à Cordia versent chaque mois une participation à l’hébergement.

L’organigramme |

Les administrateurs |

Marion LESAGE– Présidente- Directrice de Pôle médico-social et sanitaire – secteur personnes âgées dépendantes et handicap.

Pierre BOLET – Vice-Président- Frère Dominicain

Jean-Raphaël LOIRE – Vice-Président – Conseiller en ingénierie de l’accompagnement chez URIOPSS

Pierre HERMET -Trésorier – Avocat

Sarah FERRET – Secrétaire -Directeur d’hôpital – adjointe en charge des affaires générales et juridiques, de la qualité, de la communication et des systèmes d’information en Centre hospitalier spécialisé.

Patrice CARDINAUD – DRH international du groupe IPSOS.

Christelle COUESNON – Directrice de la practice Santé – cabinet de chasse de têtes Singer & Hamilton.

Jérôme HULLOT – Cadre retraité d’Audiens.

Emmanuel LABRE – Directeur Juridique Adjoint d’Alliance Healthcare France.

Etienne LAMBERT – Travailleur social retraité.

Jacqueline MARSAN – Cadre infirmier en psychiatrie retraitée.

Georges SEGUIN – Président de l’Union Sociale du Spectacle (USS), Administrateur AUDIENS. Musicien retraité.

Jean Michel SOLENTE – Attaché culturel.

Georges POINT– Association « Dessine-moi un Mouton »

 

Les établissements |

Les ACT :

Les Appartements de Coordination Thérapeutique sont ouverts à l’accueil de toute personne en situation de précarité touchée par une pathologie chronique invalidante (Sida, hépatite, cancer, sclérose en plaques…). Les ACT proposent un hébergement  à titre temporaire. Les équipes co-construisent avec le résident le suivi et la coordination des soins, l’accompagnement psychologique et l’aide à l’insertion.

  • Tours : 15 places
  • Poitiers : 14 places.
  • La Rochelle : 13 places.
  • Niort: 10 places..

La MAS :

La maison d’accueil spécialisée est un établissement médicosocial, l’autorité de tarification est l’Agence Régionale de Santé, accueillant des adultes à partir de 18  ans qui ne peuvent effectuer seuls les actes de la vie courante. Chez Cordia, les personnes accueillies présentent des troubles  neurodégénératifs.

  • Paris : 14 places.

LHSS :

Les Lits Halte Soins Santé accueillent temporairement des personnes majeures sans domicile fixe, quelle que soit leur situation administrative, ne pouvant être prises en charge par d’autres structures, dont la pathologie ou l’état général, somatique ou psychique, ne nécessite pas une prise en charge hospitalière mais est incompatible avec la vie à la rue.

  • 11 places.