Pierre Bolet

Nous avons la grande tristesse de vous annoncer le décès du frère Pierre Bolet, dominicain, survenu le 21/10/18 à l’hôpital Saint-Antoine. Pour ceux et celles qui ne le connaissaient pas, c’était il y a 26 ans le fondateur de l’association Cordia.

Nous prions pour lui et/ou pensons à lui. 

 

Corine : « Il était généreux, et gentil »

Patrick : « Merci pour Cordia et au revoir »

Marie Jo : « Je transmets mes condoléances à la famille du Frère Pierre Bolet ».

Idrissa : « Pour moi le Frère Bolet est un ange ».

Noel : « Je regrette votre décès. Vous avez été très charmant avec tout le monde. On vous voyait au moment des fêtes de Noël ».

Epiphane : « Vous avez accueilli ceux qui n’avaient plus de toit et maintenant, ils ont eu une famille grâce à vous. Nous prions pour que Dieu dans sa miséricorde fasse de vous un résident permanent dans son royaume. Ce n’est qu’un au revoir Frère Bolet. Amen »

Stéphan : « Consoler les cœurs et guérir les corps. Merci pour cette belle action qui remet l’homme debout dans une société où il n’y a que très peu de place pour l’Homme affaibli par la maladie. Grâce à Cordia vous lui rendez sa dignité. Merci Frère Bolet. »

Léa : « Ce fut un grand honneur de vous avoir connu. C’était une belle rencontre que je n’oublierai jamais. Une belle étoile brillera dans le ciel comme vous le dites si souvent. Merci pour votre générosité et votre humilité. Au revoir Frère Bolet. »

« Que du Bonheur, Je pense bien sûr tout d’abord au Père Bolet qui a été à l’origine de l’Association Cordia.
Un grand merci à ceux qui me l’ont fait connaître au moment où je n’avais plus foi en rien et surtout pas en moi…
Lorsque j’ai fait ma démarche auprès de l’Association, j’étais loin de penser qu’aujourd’hui je serais un autre homme.
Le jour de mes 59 ans, par un simple coup de téléphone, j’ai reçu en cadeau l’adresse où j’allais, jour après jour, semaine après semaine, mois après mois, réapprendre à vivre grâce à toute l’équipe. Et quelle belle équipe! Tous se reconnaîtront. Je n’ai pas besoin de les citer.
Je quitte l’appartement de l’association Cordia pour mon nouvel appartement, ayant retrouvé la joie de vivre, heureux d’être en harmonie avec moi-même, heureux de ne plus survivre, mais de vivre.
Je laisse aujourd’hui mais je n’abandonne pas ceux qui ont été ma famille pendant presque trois ans, mais sachez que vous garderez une grande place dans mon Cœur.
Merci vous tous, merci encore et encore. »
Marc, 62 ans (résident des ACT Paris).

« Le travail de l’équipe pluridisciplinaire, sa présence, sa patience m’ont permis de retrouver le goût d’exister. Certes, ils n’ont pas forcément cherché toujours à me plaire, mais leur façon de procéder m’a aidé à traverser les découragements, les déceptions, les résistances pour repartir ». Fabienne D. (résidente ACT Poitiers).

« J’ai l’impression d’être dans un palais. J’ai tout ce qu’il me faut. Je ne suis plus à la rue. L’équipe CORDIA est vraiment gentille. J’ai pu faire une formation, je peux lire mon courrier, je suis plus autonome. C’est important pour moi. Merci CORDIA. Bravo CORDIA ». Djucu C. (résidente ACT Paris).

« N’ayant pas bien connu Pierre, il est un peu difficile pour moi de transmettre un témoignage.
Cependant, le moment que nous avons passé avec lui, à l’EHPAD et au restaurant avec l’équipe m’ont permis de découvrir un sacré personnage, haut en couleurs, ayant le souci de l’autre malgré ses propres difficultés.
Par des questions qui pourraient sembler « anodines » il a montré sont intérêt pour l’équipe et leur bien être personnel et professionnel.
C’est une grande chance pour moi de l’avoir rencontré et une grande chance pour des personnes fragiles, malades, rejetées de la société, qu’il ait voulu et pu créer une aussi belle institution que Cordia.
Marion LESAGE, Présidente de l’association Cordia »

« C’est avec une grande tristesse que j’ai appris le décès du père Bolet fondateur de CORDIA. Je ne l’ai rencontré qu’une seule fois à l’occasion d’un déjeuner, mais il m’a inspirée beaucoup de respect. Du respect, car fonder CORDIA à une période où les malades étaient stigmatisés, sans solutions… n’a pas dû être aisée. Du respect aussi, car ce type d’engagement nécessite de l’humanité, l’amour de son prochain.. et c’est ce qui aujourd’hui fait encore la force de CORDIA.
Rougui KAMARA, Chef de service »

« Même si je ne l’ai vu que ne l’ai vu que 2 fois, c’est avec émotion que mes chaleureuses pensées vous accompagnent ce matin en ce moment important … Je n’ai pas prié, car je ne suis pas religieuse. Mais, j’ai juste fait une petite méditation ce matin, en remerciant le frère Bolet et en ayant une pensée émue pour toutes ces personnes qui ont pu bénéficier de l’accompagnement Cordia depuis 26ans !
Quelle belle aventure, et que nous prenions soin de cultiver les graines que le frère Bolet a semé il y a 26 ans …Les graines sont devenues arbres!.. Nous continuerons à faire vivre son souvenir à travers ce qu’il a initié. Alors, très belle cérémonie d’au revoir au frère Bolet. Que cette journée d’au revoir soit douce et lumineuse. Cordialement. Marie (Infirmière Cordia Poitiers) »

« Cher Pierre,
Que de chemins parcourus ensemble. En repensant à notre rencontre la première fois, à la tendresse que tu m’as offert et à l’envie de faire grandir ces choses qui nous rapprochent. Aujourd’hui j’ai la certitude que c’était un vrai cadeau de la vie de t’avoir rencontré. Infatigable combattant face aux difficultés de la vie toujours digne, courageux, volontaire que nous tous admirons et apprécions.
Là où tu es à présent au ciel pose sur nous ton regard tendre et accompagne nous, donne nous du courage, de la force pour continuer à offrir un sourire aux personnes dans la souffrance et la maladie.
Je continuerais à poursuivre le but de ta vie pour faire dessiner un sourire, un espoir pour ton œuvre qu’est CORDIA.
Giuseppe LAUTERI Educateur Spécialisé à Paris » 

« Au nom de toute ma famille et en mon nom propre, je tiens à vous remercier pour votre chaleureuse présence et vos affectueux témoignages lors des obsèques de Pierre BOLET.
Il repose désormais dans sa terre natale des Hauts de France.
J’en suis convaincu, de là où il se trouve, il continue à porter un regard bienveillant sur Cordia et sur chacun de vous.
Longue et belle vie à l’association !
Xavier CAMUS (neveu de Pierre Bolet) »